La respiration.

Respirer, c’est vivre. La façon dont on respire impacte grandement la façon dont on vit. Notre état d’esprit et nos émotions ont un impact sur notre respiration, l’inverse est vrai aussi. En sophrologie, la respiration est donc un des piliers de la pratique… Ce qui explique que l’accompagnement sophrologique commencera souvent par une ou plusieurs séances de respiration consciente.

respiration


Les techniques d’activation.

En posture assise ou debout. Le plus souvent les yeux fermés, il s’agit de mettre son mental au repos par une première phase de relaxation afin d’être le plus à même de tirer les bénéfices des techniques. Chaque technique a une intention : travailler un vécu, des sensations, sa concentration, ici et maintenant sur la base de visualisations présentes, futures ou passées en fonction de l’avancement dans l’accompagnement. Il s’agit souvent de renforcer le positif.

activation


Les relaxations dynamiques.

Différents degrés, différents mouvements pour prendre conscience de son schéma corporel. Inspirées du yoga indien, du bouddhisme tibétain et du zen japonais pour les 3 premiers degrés au niveau des postures et de leur philosophie (RD1 concentrative, RD2 contemplative, RD3 réflective…), elles se prêtent très bien à une pratique de groupe !

relaxation_dynamique


Le ludique.

En s’amusant, c’est mieux. La sophrologie ludique est idéale pour les enfants afin de donner le sens du jeu. Difficile de faire s’assoir un enfant sur une chaise sans bouger et les yeux fermés ! En jouant, c’est plus amusant et tout aussi efficace. A expérimenter.