Sophrologie, yoga, méditation ou autre chose ?

Chères lectrices, chers lecteurs,

J’espère que les deux derniers articles vous ont convaincu de l’intérêt de pratiquer la sophrologie ? Si ce n’est pas le cas, je vous invite à les lire ou relire aux adresses : “La sophrologie pour quoi ?” et “Prévenir ou guérir ?” avec un regard nouveau sans jugement ni a priori (c’est un exercice!). Et à rester à l’écoute pour les futurs articles de mise en pratique. N’hésitez pas à partager à nouveau et faire connaître le site Sophro-Guide.fr autour de vous ! Partons du principe que vous êtes convaincus de l’intérêt d’une pratique comme la sophrologie, j’en serais ravi. Peut-être même que vous pratiquez déjà. Vous vous posez peut-être la question suivante : “entre sophrologie, yoga, méditation, relaxation, coaching ou autres méthodes, je m’y perds, comment choisir ?“. Et effectivement, si vous cherchez à comprendre en détails les différences entre ces méthodes et pratiques, vous risquez de lire une bibliothèque entière, d’apprendre plein de choses mais de vous poser la même question dans un an sans n’avoir rien commencé ! Dans cet article, je vais essayer de vous donner ma vision, toujours par rapport à ma propre expérience, pour vous dire en quelques lignes ce que je trouve dans la sophrologie, la méditation et le yoga… Comment s’y retrouver dans tout ce petit monde ?sophro-relax-yoga

 

Pour commencer, je peux d’ores et déjà vous dire qu’il n’y a pas de mauvais choix : chacun de vos choix de vous occuper de vous-même sera le bon ! Le mauvais choix serait, peut-être, de ne pas faire de choix et de continuer à rester indécis. Vous vous souvenez de la nageologie ? Relisez la page d’accueil de Sophro-Guide.fr 😉

Commençons par la sophrologie.

Vous l’avez lu sur le site, il s’agit d’une méthode psycho-corporelle articulée selon quatre grands principes : schéma corporel comme réalité vécue, action positive, réalité objective et adaptabilité. Pour faire simple, la sophrologie s’inspire de différentes disciplines comme le yoga (j’en parlerai après), le bouddhisme tibétain dans sa philosophie, son art de vivre, le zen japonais pour les mêmes raisons, pour sa méditation aussi, la relaxation (selon plusieurs approches comme celles de Jacobson et Schultz) comme un but en soi ou bien comme un point de départ pour tout travail plus ciblé, l’hypnose (même si la sophrologie vous permet de travailler en toute conscience), la phénoménologie (en quelques mots : c’est une philosophie qui permet de revenir aux choses les plus simples, revenir à la manière dont le monde nous apparaît, avant même que nous portions nos jugements).

La sophrologie, de part son principe d’adaptabilité, va pouvoir ainsi s’adapter à chacun(e) d’entre vous en fonction de votre état du moment : faire de la sophrologie, c’est faire un peu de yoga, un peu de méditation, un peu de psychologie positive, c’est se faire du bien !

Principalement, elle se pratique assis sur une chaise. Au début, si le choix de la chaise semble particulièrement important, c’est en fait un bon témoin de progrès lorsqu’on s’aperçoit que  le calme et le confort vient même avec une chaise qui nous semble un instrument de torture au départ ! Idéalement pour commencer, il faut s’installer dans un endroit calme comme pour toute pratique qui nécessite de l’attention. Avec de l’entrainement, il devient très vite possible de faire de la sophrologie à chaque instant de la vie ! Une vie plus consciente, ça vous tente ?

sophrologie_assisTrès vite en sophrologie, on apprend à se mettre à l’écoute de son corps et de ses sensations, en relâchant toute tension inutile. Ce relâchement (appelé “sophronisation de base”) permet d’atteindre un niveau de conscience entre veille et sommeil, qui rend ensuite possible des exercices de perception, de visualisation, de renforcement du positif, dans les meilleures conditions de ressenti !

Pour continuer sur les techniques de sophrologie, vous avez certainement aussi entendu parler des “Relaxations dynamiques” qui se pratiquent debout avec des mouvements bien définis. Chaque relaxation dynamique dure entre 1h et 1h30 si chacun des mouvements est effectué, mais il est possible de les pratiquer “par morceau”. Il s’agit encore une fois de sentir son corps en mouvement, tout en travaillant sur différents axes : concentration, contemplation, valeurs… Les relaxations dynamiques se pratiquent bien en groupe, ce qui permet de profiter de l’énergie et de la motivation d’un groupe, un peu comme dans un cours collectif de yoga ou dans une formation lambda ! Pratiquée chez soi, la relaxation dynamique est un excellent moyen d’apprendre à se connaître (progression : d’un ressenti de la peau, vers un ressenti des muscles, des os puis des organes). Tout est réalisé en douceur puisqu’il ne s’agit pas de gymnastique : bien au contraire, chaque mouvement est réalisé lentement dans le respect de son corps. Ainsi, c’est adaptable aux enfants comme aux personnes âgées.

Ce que la sophrologie m’apporte au quotidien : une rencontre avec moi-même (cela fait toujours bizarre de dire ça mais c’est le cas !), des découvertes à chaque séance, une capacité durable d’attention à l’instant présent et surtout, le plus important pour moi : un nouveau regard sur les choses (ce que certains appelleront le “lâcher prise”).

Un livre à vous conseiller dès aujourd’hui pour commencer ? Difficile. Contrairement à d’autres disciplines, malgré l’énorme bibliothèque en la matière, j’ai toujours l’impression que les ouvrages de sophrologie s’adressent plus à des sophrologues qu’à des personnes “lambda”… J’ai aimé celui-ci qui est très accessible, je n’ai par contre pas travaillé avec les CD mais je pense que c’est un plus d’avoir des enregistrements : le livre est écrit par Michèle FREUD, il s’appelle “Réconcilier l’âme et le corps“.

michele-freud-reconcilier-ame-corps

Si vous êtes patient(e), vous trouverez aussi des exercices et des enregistrements sur Sophro-Guide.fr 🙂 Juste une question de temps, le temps pour vous d’intégrer les exercices, de les pratiquer petit à petit sans se noyer dans un grand livre, parfait n’est-ce pas ? A bientôt !!!

Le yoga, ma nouvelle passion.

Quel bonheur de pouvoir faire du yoga en complément de la sophrologie. Je suis devenu fan en peu de temps et j’espère bien pouvoir continuer longtemps. Tellement de points communs entre les deux disciplines que je ne suis pas étonné que Caycedo se soit inspiré du yoga ! Et puis j’avais besoin de remettre du mouvement dans mon corps après un passage un peu trop sédentaire à mon goût.

Respiration, écoute et respect du corps pour un meilleur fonctionnement. En yoga, on crée de l’espace dans son corps (et par construction dans son esprit) et on oeuvre pour une meilleure mobilité des tissus : la peau, les articulations, les muscles, les os. On entretient la mécanique corporelle et mentale un peu comme si on allait s’intéresser à chaque pièce constitutive tout en gardant une vision de l’ensemble du corps. Cela vous rappelle ce que vous venez de lire sur la relaxation dynamique ? N’en soyez pas étonné(e) !corbeau

J’ai personnellement débuté le yoga il y a peu de temps. J’avais écrit un article dédié à cette première expérience et puis, comme je n’avais pas de sauvegarde du blog (à l’époque), j’ai perdu tout ce que j’avais écrit à cause d’une fausse manipulation ! Mais j’ai gardé le goût du yoga, et vous verrez plus tard que le goût de quelque chose est souvent plus important que la chose elle même. Je fais appel à ma mémoire pour rapporter une nouvelle fois le texte perdu, ça tombe bien, car en sophrologie on travaille aussi la mémoire 🙂

J’ai donc débuté le yoga il y a relativement peu de temps. Mon choix s’est porté sur un cours de yoga le lundi pendant la pause déjeuner. Ce dernier n’était d’ailleurs motivé que par le lieu et l’heure, je ne connaissais rien au yoga (même si comme beaucoup j’ai sur une étagère un ou deux livres qui en parle, sans jamais les avoir vraiment lus). J’aurais donc eu du mal à choisir autrement que sur la base du lieu et de l’horaire ! Par chance, je suis bien tombé avec les cours de Claudia (voir son site YogaPassion qui est vraiment très bien et qui donne un bon ressenti de ce que sont ses cours). L’ambiance est très sympa, le rythme est parfait, les conseils de posture et les explications très précis. D’ailleurs, je me dis que s’il est possible de se mettre à la sophrologie ou à la méditation seul, c’est moins évident avec le yoga qui  nécessite vraiment un contrôle de posture. J’ai donc peu à peu découvert le yoga (déjà 7 cours) et je continue de découvrir en cours chaque lundi et à la maison chaque matin ou j’essaie d’insérer un minimum de 15 minutes d’asanas (postures) en complément de ma séance de sophrologie/méditation. Je pratique le matin quand toute la petite famille dort encore, c’est un moment de calme sans comparaison ! Si vous voulez en savoir plus sur le yoga, je ne saurais vous conseiller de livre. Par contre le blog YogaPassion est une mine d’or et Claudia propose des articles particulièrement intéressants. Ils sont écrits avec sérieux, donnent beaucoup de références et présentent souvent une pointe d’humour qui fait que l’on s’échappe du pur formalisme d’autres sites qui ne sont “que” théoriques. C’est donc agréable à lire. Si vous voulez débuter le yoga à Paris, n’hésitez pas à vous rendre sur le site et réserver votre premier cours !!!

guerrier2b

Ce que je recherchais en commençant le yoga : compléter mon expérience sophrologique en revenant à ses racines. La sophrologie s’est inspirée du yoga, non ? Ecouter  mon corps sous un angle, ou plutôt des angles, différent(s). J’étais également poussé par un besoin de retravailler ma mobilité corporelle, ma souplesse de quand je rêvais encore d’arts martiaux (adolescent) : remettre du mouvement après presque 4 ans d’inactivité et une belle tendinite à l’épaule qui malgré tout le repos que je lui donnais ne voulait pas partir ! Aujourd’hui cela va déjà mieux, j’ai l’impression de récupérer ma mobilité petit à petit.

Ce que le yoga m’apporte au quotidien : une rencontre avec moi même (et avec mon ego parfois, qui voudrait faire plus, aller plus loin dans les postures : cela pousse vraiment à écouter son corps pour ne pas se faire mal), une écoute du corps donc, du mouvement, une autre qualité de concentration, de l’endurance je pense car la version de yoga enseignée par Claudia le lundi (vinyasa) est dynamique et parfois très physique ! Pratiqué avant ou après ma séance de sophrologie en fonction de mon humeur du jour, cela me permet d’avoir des ressentis plus profonds, plus riches avec une énergie particulièrement présente !

La méditation.

Faire de la sophrologie, c’est méditer aussi. Et vous verrez en pratiquant que tout peut devenir méditation, même si on a l’impression que c’est compliqué de méditer. Comment fait-on ?

La encore, il y a tellement de livres et de supports qu’il devient difficile de savoir par où commencer. Même si on entend dire que méditer est la meilleure chose que l’on peut faire pour prendre soin de soi, est-ce simple de méditer ? N’a-t-on pas une tendance naturelle à préférer allumer sa télévision pour une série captivante qui nous éloigne en fait de nous-même ? Caycedo disait : “prends soin de ton cerveau et ton cerveau prendra soin de toi” ! En méditant, en faisant de la sophrologie, vous prenez soin de votre cerveau et de vous-même ! Pas certain que ce soit le cas en regardant une série télévisée… à méditer !

respiration_xm

Il y a beaucoup de façons de méditer, beaucoup de pratiques différentes dont quelques unes données ci-dessous, issues du livre cité juste après :

  • la concentration sur un objet ou sur la respiration
  • la pleine conscience (mindfulness)
  • la cohérence cardiaque
  • le scanner du corps (body scan)
  • la marche méditative
  • les mantras, le zen…

Si vous cherchez donc un livre simple pour vous y mettre (et pas trop cher, 10€ tout rond), je vous conseille le livre “5 minutes le matin” du docteur David O’Hare qui est vraiment présenté de manière très pratique et accessible, surtout quand on pense ne pas avoir le temps.

5-minutes-matin-meditation

L’idée est vraiment d’incorporer quelques minutes chaque jour plutôt que d’essayer de pratiquer 2 heures une fois par semaine. Comme en sophrologie (après tout, ce sont les mêmes mécanismes cérébraux qui sont activés), l’important est de répéter et de créer une dynamique quotidienne ! Très vite, vous aurez envie d’y passer un peu plus de temps, il faut juste démarrer comme il faut. Mon prochain article sera d’ailleurs dédié à “comment démarrer la sophrologie”, restez à l’écoute et n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour recevoir les articles par mail !

Quelques bienfaits de la méditation (repris du livre 5 minutes le matin, je n’invente rien) :

  • diminution de la fréquence cardiaque et respiratoire ainsi que de la tension artérielle (intéressant du point de vue santé, non ?) : en lien avec mon article “prévenir ou guérir“, à vous de choisir !
  • redirection du débit sanguin vers le cerveau et la peau
  • augmentation de la fréquence des ondes alpha cérébrales
  • diminution du mauvais cholestérol
  • augmentation de la sérotonine
  • diminution de l’âge biologique
  • augmentation de l’habileté perceptuelle
  • assouplissement des réponses émotives à l’environnement
  • augmentation de l’empathie
  • diminution de l’anxiété
  • équanimité
  • détachement, lâcher prise
  • félicité

La liste est longue, non ? C’est la même pour la sophrologie que l’on pourrait aussi qualifier de méditation à part entière, avec ses outils qui lui sont propres. Pourquoi s’en priver ? Ce serait dommage de passer à côté selon moi. Le tout est de réussir à commencer sur de bonnes bases et persévérer.

Un autre livre sur la méditation que j’ai aimé lire récemment : “Headspace” d’Andy Puddicombe.

headspace-meditation

C’est l’histoire d’un britannique qui a tout quitté pour devenir moine bouddhiste et qui a parcouru différents monastères et enseignements. Témoignages, humour, techniques de méditation, le tout raconté par un européen, ce qui selon moi rend accessible selon moi la lecture et la compréhension à chacun ! J’ai un peu plus de mal avec les livres écrits par des bouddhistes, je ne sais pas pourquoi, certainement le fait que je suis formaté “européen” !

Ce que la méditation m’apporte au quotidien : globalement la même chose que la sophrologie, je varie sophrologie et méditation pleine conscience selon mon envie du jour. Parfois c’est bien aussi, quand on n’a pas envie de pratiquer, de s’observer, observer le combat du mental qui préférerait retourner se coucher par exemple… En sophrologie on apprend à s’observer en développant une qualité d’attention que l’on développe aussi en méditation ! Les problèmes apparaissent alors différemment.

Donc, sophrologie, yoga, méditation, coaching, autre ?

Je n’ai pas parlé du coaching que je connais moins bien mais qui reprend de ma compréhension des outils communs aux autres disciplines. Le coaching n’existe que par la présence d’un coach, l’auto coaching s’il existe étant moins courant et plus difficile. A vous de vous renseigner sur ce sujet ! Dites moi si vous avez essayé le coaching personnel, quelle a été votre expérience ? Votre ressenti ? Vos résultats ?

Pour revenir aux disciplines que j’ai un peu plus développées dans cet article, il n’y a pas de mauvais choix du moment que vous en choisissiez une ! L’idéal est de pouvoir mixer les 3, mais il faut bien commencer par l’une d’entre elles, sinon le risque serait de vous décourager tout de suite par rapport au temps nécessaire à investir. Mais n’oubliez pas, vous investissez pour votre cerveau, pour tout votre corps, pour votre santé physique et mentale 🙂

Dans les prochains articles, j’orienterai mon discours sur la sophrologie que je connais mieux : comment commencer du bon pied, comment établir une dynamique, comment s’y mettre, quoi !


A vous de jouer, à vos commentaires :

  • La sophrologie, vous pratiquez ou pas encore ? Qu’est ce qu’elle vous apporte ? Depuis combien de temps ?
  • Avez vous envie d’essayer le yoga si ce n’est pas déjà fait ? Est-ce que cet article a éveillé votre intérêt ?
  • Et la méditation ? Déjà essayé ? Quel souvenir ? Quel apport au quotidien ? Comment pratiquez-vous ?

Faites profiter de vos commentaires aux autres lectrices/lecteurs et n’oubliez pas de partager et de faire connaître Sophro-Guide.fr. Merci pour votre attention !

surlatete

Laisser un message

2 pensées sur “Sophrologie, yoga, méditation ou autre chose ?

  1. Syl Répondre

    Bonsoir,
    Merci pour cet article toujours pertinent et agréable à lire.
    A bientôt,

    • Xavier Auteur de l’articleRépondre

      Bonjour et merci pour votre commentaire ! A bientôt pour les prochains articles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *